Bandeau

Réussir en Licence de Droit-Économie Management

« Il faut allier capacité d'organisation et aptitude à la réflexion »

ICES - Droit - Étudiant

Le parcours d'excellence droit-économie et management est une licence de droit, enrichie d'un parcours économie, adossé à une préparation au DCG. Il destiné à des étudiants de bon niveau, doté d'une grande capacité de travail et s'apparente à une classe préparatoire, la pression du concours en moins.

Les qualités requises pour étudier le droit à l'Université

  • Être curieux et s'intéresser à l'actualité
  • Avoir une parfaite maîtrise du français et savoir choisir les termes adéquats
  • Posséder de bonnes capacités de mémorisation
  • Savoir développer une analyse critique
  • Être capable d'une grande force de travail et d'organisation

Ce qu'on apprend en licence de Droit-Économie Management

La 1ère année se concentre sur l'apprentissage du vocabulaire et des méthodes d'exercices effectués (fiches d'arrêt ; dissertation juridique, cas pratique, commentaire de textes). Ceci permet un bon usage du raisonnement juridique, moyen de réussir ses études en la matière. L'étudiant est également amené à aborder un certain nombre de grands sujets de société et ainsi à développer sa culture générale.

La 2e année est sans doute la plus formatrice, notamment grâce à l'étude du droit des obligations et du droit administratif. Il s'agit bien souvent d'un moment décisif de la licence, où l'on prend de l'assurance dans la réflexion juridique et où l'on se découvre de manière certaine une attirance particulière pour le droit public ou le droit privé.

La 3e année est l'instant de l'orientation professionnelle. Elle marque ainsi le premier temps de la spécialisation. Les privatistes abordent notamment le droit des sociétés, le droit du travail, la criminologie... Les publicistes, pour leur part, étudient le contentieux administratif, le droit communautaire, le droit international public... Les affinités disciplinaires se développent, tandis que la pratique des exercices juridiques consolide les acquis de la méthode.

Ce qu'il faut savoir sur la licence de Droit-Économie Management

La licence en droit se veut généraliste : on y trouve des enseignements concernant les trois grandes branches de la matière. Il s'agit du droit public, (à travers l'étude du droit administratif, du droit constitutionnel, du droit européen, etc.), du droit privé (abordé en droit des obligations, droit de la famille, droit des personnes, etc.), et enfin de l'histoire des institutions. Cette étude généraliste conduit à entrevoir toute l'étendue des disciplines juridiques et donc des débouchés professionnels possibles. Elle permet alors à l'étudiant de choisir en connaissance de cause sa spécialisation en 3e année, qui va préfigurer l'orientation vers un master.

La licence en droit se veut également théorique : elle n'est pas destinée, en tant que telle, à la formation d'un métier, mais plutôt à l'acquisition d'un mode de raisonnement et d'une aptitude à la recherche de l'information.

Pour aller plus loin...

Témoignage de Laura et de Paul, étudiants en Licence de droit

A quoi mène la filière ?

S'ils nécessitent pour l'essentiel l'obtention d'un master, les débouchés en droit sont extrêmement diversifiés. Sont concernés :

L'entreprise privée, qui est le plus gros recruteur de juristes, dans des branches variées : banque, assurance, ressources humaines, immobilier, édition, presse...,
Les officiers ministériels : huissier, notaire, commissaire-priseur,
Les professions libérales : avocat, administrateur judiciaire et mandataire liquidateur, détective privé,
La fonction publique d'Etat : juge, greffier, inspecteur des douanes, contrôleur des impôts, inspecteur du travail, enseignant-chercheur, administrateur des affaires maritimes, commissaire ou lieutenant de police, gendarme, surveillant ou directeur de l'administration pénitentiaire,
La fonction publique hospitalière : directeur d'hôpital ou cadre supérieur des organismes de sécurité sociale,
La fonction publique territoriale : rédacteur, attaché, ou administrateur territorial, conseiller juridique.

Et si je change d'avis ?

Il est possible de bifurquer vers un BTS ou un DUT. Certains de ces diplômes concernent d'ailleurs les carrières juridiques. On peut aussi intégrer une licence professionnelle à la fin de la 2e année.

Des passerelles sont aussi possibles vers les instituts d'études politiques, les instituts d'administration des entreprises, les écoles de commerce, de communication, de gestion, de journalisme, accessibles à Bac + 2 ou + 3.

Faire sa licence de Droit-Économie Managment à l'ICES

Information