Skopeo : des anciens à l’origine d’un think tank politique

22 février 2021

Créé par des anciens de l'ICES, Skopeo est un observatoire multi-politique d’un nouveau genre, en cherchant s'extraire de l'entre-soi, de la polarisation politique, ou d'une exclusion de certaines pensée afin de rendre possible un véritable échange de points de vue.

SKOPEO... mais qui êtes-vous derrière ce mot grec bien mystérieux  ?

Skopeo est un think-tank est composé de 7 étudiants et anciens étudiants de l’ICES : Etienne Le Reun, Pierre Vitali, Lucas Da Silva, Emilien Pouchin et Maxime Feyssac, tous issus de la même promotion de licence Science Politique (2017-2020) et actuellement en master dans diverses universités ; ainsi que de Domitille Viel et Lucas Perriat, actuellement en L2 de double licence Science politique / Anglais à l’ICES.

Nous nous sommes tous rencontrés via l'association Politeia dont Pierre était le président l'an dernier. Même si l'ICES nous a réuni, nous partageons tous des positions et des idées politiques différentes, et nous n’avons comme seul vrai point commun : l’amour du débat et la passion pour la chose politique

 

L'équipe de Skopeo, Think-tanh d'anciens étudiants de l'ICES
Skopeo, Think-tanh d'anciens étudiants de l'ICES

Des sciences politiques à la création d’un think-tank, comment vous est venu cette idée  ?

Tout est parti d’un constat : nous étions tous d’accord pour dire que le débat d’idées en France était parasité par divers problèmes : entre-soi, polarisation, manque d’expertise, exclusion de certaines pensées, etc. Cela rend difficile un véritable échange de points de vue.

Nous avons donc décidé d’incarner ce débat et de montrer humblement l’exemple, en fondant ce groupe de réflexion réellement « multi-politique ». Tout s’est fait à distance, puisque nos membres sont éparpillés à travers la France (Vendée, Paris, Montpellier, ou encore Aix-en-Provence), mais nous avons rapidement trouvé notre dynamique. Après une réflexion et une organisation durant l’été 2020, notre site web était opérationnel dès septembre : skopeo.org .

Nous avons su faire de notre formation à l'ICES, une force. Nous avons observé que le monde estudiantin, surtout en politique, reste assez fermé et hiérarchisé, de sorte qu’il est difficile de gagner en visibilité lorsqu’on ne provient pas d’une grande université ou école qui bénéficie de l’appui des élites locales ou nationales.

En outre, il faut noter que nous avons tous été habitués à l'ICES, mais aussi à Politeia, à confronter nos idées dans un cadre respectueux. Grâce à notre formation en sciences politiques, nous avons su forger des connaissances solides qui nous sont utiles au quotidien dans le cadre de Skopeo.

Que réalisez-vous dans le cadre de Skopeo ?

Skopeo jouit d'une identité propre. En général, les think-tanks sont partisans, et c’est tout à leur honneur. Certains se réclament de certaines idéologies ou thèses, dont ils dépendent parfois financièrement.

Avec Skopeo, on a voulu briser les codes : notre but à nous, c’est d’être un lieu de réflexion où tout le monde peut échanger et débattre sans se sentir jugé ou « cancelled ». Nous revendiquons fièrement notre côté estudiantin, indépendant, non-lucratif et multi-politique. Et on peut dire que de ce point de vue, on a fait fort ! À Skopeo, vous trouverez des libertariens, des conservateurs purs et durs, mais aussi des socialistes, des progressistes, des écologistes, des libéraux, et même des libéraux conservateurs.

Notre but n’est pas de faire de la publicité pour qui que ce soit ou de la promotion pour un quelconque bord politique, ou servir un camp plutôt qu’un autre : on veut simplement montrer que le débat d’idées n’est pas mort en France, et qu’il peut se faire de façon intelligente et raisonnée. 

Ainsi, à Skopeo, nous écrivons des tribunes, des articles, des dossiers, et même des enquêtes, sans être contraints par une ligne éditoriale idéologique. Cette liberté d'étudier se poursuit avec l'écoute attentive des idées par l'organisation de podcasts avec des invités passionnants. Par ailleurs, on marche toujours sur le fil du rasoir : d’un côté, on cherche à proposer du contenu politique de qualité et qui peut faire référence ; et de l’autre on cherche aussi à vulgariser la politique pour les étudiants qui commencent à s’y intéresser.

Rejoignez-les sur les réseaux...

THèmes abordés par Skopeo, Think-tanh d'anciens étudiants de l'ICES
Les thèmes d'article abordés par Skopeo

Propos recueillis par Cyril Pasquier

Rentrée 2021
PORTES OUVERTES
EN LIGNE