Colloque “Géopolitique de la peur”

29 novembre 2021

La peur et le facteur émotionnel ont toute leur place dans le raisonnement géopolitique.

Celui-ci ne se contente pas, en effet, de données purement objectives, comme par exemple les invariants de la géographie, qui pourraient d’ailleurs conduire à une conception très déterministe de la discipline. Au même titre que les « représentations », remises au goût du jour par le géographe français Yves Lacoste, la peur, avec sa dimension essentiellement subjective, est au cœur de la mémoire des peuples, et par conséquent à l’origine de beaucoup des décisions de leurs dirigeants.

La peur peut être bonne conseillère, et amener les nations à établir des systèmes défensifs ou à nouer des alliances avec des partenaires. Elle peut être instrumentalisée pour souder la nation face à un ennemi plus ou moins imaginaire.

Elle peut être également paralysante, quand c’est l’adversaire qui cherche à éradiquer tout esprit de résistance.

Le colloque consacré à « la géopolitique de la peur », organisé par la faculté de science politique et d’histoire de l’ICES, les 29 et 30 novembre prochains, sera l’occasion, pour nos étudiants en master Relations internationales, de réfléchir à toutes les facettes de cet aspect méconnu des relations internationales.


 

Entrée gratuite sur réservation
Protocole sanitaire appliqué selon les mesures en vigueur
Réponse souhaitée avant le vendredi 26 novembre 2021
Contact : Paule Martin - colloques@ices.fr - 02 51 46 25 38