Colloque “Napoléon et le droit : Droit et justice sous le Consulat et l’Empire”

14 mars 2017

Rares sont les époques où le Droit a été autant au centre de la pensée des hommes et de l'action des États que sous le Consulat et l'Empire. Ce « retour des juristes », conduits par un chef d'État qui ne l'était pas, a permis de trancher les grandes questions, de rendre pratiques les idées retenues, d'écrire le Code et les codes, de stabiliser les institutions, de redessiner l'organisation judiciaire et tant d'autres choses encore.

L'œuvre est considérable. Elle est largement pérenne : en dépit des adaptations nécessaires, l'héritage de cette « décennie » foisonnante vit (ou survit) encore au cœur des systèmes juridiques français et européens. Au moment où les bicentenaires napoléoniens touchent à leur fin, l'ICES et sa Chaire Napoléon proposent à une trentaine d'historiens et de juristes européens d'en redire l'histoire à la lumière des recherches récentes, d'en dresser un nouveau bilan et de confronter leurs avis sur la modernité ou l'actualité des racines napoléoniennes de notre droit.

En partenariat avec la Fondation Napoléon, le colloque "Napoléon et le droit : droit et justice sous le Consulat et l'Empire" se déroule sur trois journées : Mardi 14, Mercredi 15 et Jeudi 16 mars 2017.