Éric de Labarre “Garantir la qualité des diplômes délivrés”

27 novembre 2020

A la veille des premières phases de déconfinement, Éric de Labarre, président de l'ICES, évoque les solutions apportées aux étudiants qui resteront privés de cours en présentiel jusqu'au début de l'année 2021.

QUELS MOYENS ON ÉTÉ MIS EN ŒUVRE POUR LES ÉTUDIANTS ?

Assurer un cursus de formation le plus normal possible...

« Depuis début novembre, l’essentiel des enseignements ne peut plus être assuré en présentiel à l’ICES. Cependant, notre objectif reste le même : assurer aux étudiants qui nous ont fait confiance le cursus de formation le plus normal possible pour maintenir le niveau d’exigence qui est le nôtre et garantir ainsi la qualité des diplômes délivrés. La continuité académique est assurée.

Les cours et les TD se déroulent à distance depuis le début de ce second confinement, sur la base des deux outils : la plateforme d'apprentissage en ligne « Moodle » qui permet de récupérer des supports de cours, des documents et de déposer les devoirs réalisés, et la Suite Google Éducation qui permet de travailler par visioconférence sur des documents partagés. »

Eric de Labarre, président de l'ICES, Institut Catholique de Vendée

EST-CE QUE L’ENSEMBLE DES LOCAUX SONT INTERDITS AUX ÉTUDIANTS ?

Accueillir dans le respect des consignes sanitaires...

« Non, les TP et certains autres enseignements pratiques ne peuvent être réalisés à distance. Ainsi, les laboratoires continuent à accueillir nos étudiants par groupe dédoublé.

Dans le même esprit, la bibliothèque universitaire reste accessible sur rendez-vous à un petit nombre d’étudiants. Il est aussi possible d'emprunter ou de retourner des documents par drive, et de nombreuses ressources en ligne sont consultables à distance.

Sur réservation, les étudiants étrangers comme les étudiants rencontrant des difficultés avérées de connexion à leur domicile accèdent à l’ICES avec leur propre matériel et sont dirigés vers des salles qui leur sont réservées, dans le strict respect des consignes sanitaires. »

Les services de l'ICES reste disponibles pour les étudiants pendant le confinement

QU’EN EST-IL DU SERVICE AUX ÉTUDIANTS ?

Les services de l’ICES sont opérationnels...

« Malgré les difficultés, l’ensemble des services est opérationnel. Les personnels administratifs sont, pour une large part, présents sur place afin d’assurer une permanence pour répondre au mieux aux besoins. Ainsi, les examens de fin de semestre auront lieu à distance aux dates prévues. Les indications nécessaires, le règlement des examens, la procédure technique et le calendrier sont envoyés au plus tard fin novembre.

Les séjours obligatoires à l’étranger au second semestre restent, à ce jour, programmés si possible. Dans le cas où certains départs s’avéreraient impossibles, l’ICES a élaboré des programmes d’études de remplacement qui privilégieront les enseignements de langue anglaise.

Au regard de la situation sanitaire, la journée "Portes Ouvertes" initialement prévue début décembre, que beaucoup d’étudiants attendaient pour accueillir les lycéens et leur présenter l’ICES, a évolué vers des Portes ouvertes en ligne à découvrir sur le site de l’ICES dès le 5 décembre. »

QUELLE EST L’URGENCE FACE À CE NOUVEAU CONFINEMENT ?

Accompagner les étudiants en difficulté...

« Dans peu de temps, les étudiants seront en examens partiels. Nous comprenons bien que cette première grande étape dans l’enseignement supérieur peut être une épreuve un peu inquiétante.

C’est pourquoi, nous allons organiser pour les L1 des temps d’accompagnement de façon à leur permettre d’appréhender au mieux la nature des examens de fin de premier semestre, et ce d’autant plus que la situation sanitaire du printemps dernier ne leur a pas permis de passer dans des conditions normales le baccalauréat. Ces temps d’accompagnement seront à l’initiative des directeurs de département ou des responsables de formation.

Sur la suggestion du BDE, des rencontres à distance entre étudiants de L2 ou L3 avec des étudiants de L1 sont également envisagées. De plus, si un étudiant se sent en situation de fragilité en ces temps particuliers, il peut se rapprocher de M. Bertho, psychologue clinicien et responsable du Lieu écoute, ou du Père Gauer notre aumônier.

Je vous assure de l'entière mobilisation des équipes de l'ICES qui travaillent sans compter leur temps et leur énergie. »