Colloque international "Des actes de terreur aux politiques de Terreur""

ICES Colloque Terreur

"Des actes de terreur aux politiques de Terreur. Usages et sanctions du terrorisme"

Colloque international organisé conjointement par la Section de Philosophie pénale de l’ICP (Institut de Criminologie et de droit pénal de Paris) et le CRICES

Présentation

Depuis 2012, les attentats terroristes islamistes perpétrés sur le sol français ont provoqué la mort de plus de 260 personnes et engendré des séquelles physiques et psychologiques sur environ un millier d’autres. Pour autant, l’histoire a montré que les actes de terreur ne constituent pas une réalité propre à notre époque. Ce ne fut cependant qu’avec la Révolution française que fut institutionnalisé une véritable politique de Terreur, que les régimes totalitaires du xxe siècle ne manquèrent pas d’imiter.

Aujourd’hui, l’Europe est surtout confrontée, non plus à un terrorisme d’État (d’en-haut), mais à un terrorisme individualisé (d’en bas) dont la sanction pénale se doit d’être adaptée à la « rationalité » dudit crime. Dans la mesure où les islamistes ont désigné l’ennemi, à savoir la tradition gréco-romaine et judéo-chrétienne dont la civilisation occidentale est l’héritière, à l’image de ce qu’a pu dire le philosophe Julien Freund, en 1965, à la Sorbonne, il est vain de voir en eux d’improbables amis : « Comme tous les pacifistes, vous pensez que c’est vous qui désignez l’ennemi. Or c’est l’ennemi qui vous désigne. Et s’il veut que vous soyez son ennemi, vous pouvez lui faire les plus belles protestations d’amitié, du moment qu’il veut que vous soyez l’ennemi, vous l’êtes. Et il vous empêchera de cultiver votre jardin. »

Comité scientifique :

  • Thomas Siret, docteur en histoire, chargé de cours à l’ICES, CRICES
  • Guillaume Bernard, professeur associé à l’Université Laurentienne (Canada), MCF HDR (ICES), CRICES
  • Manuel Peláez, professeur à l’Université de Malaga (Espagne)
  • Maria Protopapas-Marnéli, directrice au Centre de recherche sur la philosophie grecque de l’Académie d’Athènes (Grèce)
  • Stamatios Tzitzis, directeur de recherche au CNRS, président de la section de philosophie pénale de l’Institut de criminologie et de droit pénal de Paris (ICP), chargé de cours à l’ICES, CRICES

 

Institut Catholique d'Études Supérieures

17, boulevard des Belges
85000 La Roche-sur-Yon
tel. : 02 51 46 12 13

Entrée gratuite sur inscription et demande d'information :  jdupont@ices.fr