Bandeau

Master "Histoire et droit des relations de l'Église et de l'État"

ICES Master Église État


Master (Grade reconnu par l'État français en vertu de l'Accord entre le Saint-Siège et la République française)
Domaine : Sciences humaines et sociales
Mention : Histoire et droit des relations  de l'Église et de l'État


Ce master "Histoire et droit des relations  de l'Église et de l'État" est un master du Vatican. Le niveau de « Master » est reconnu à cette formation en raison de l'Accord entre la République française et le Saint-Siège (décembre 2008) sur la reconnaissance des grades et des diplômes dans l'Enseignement supérieur.

Une formation unique

Ce master* propose l'étude, tant pratique que théorique, des relations de l'Église et de l'État : les articulations, d'une part, des domaines spirituel et temporal et, d'autre part, des organes ecclésiastiques et profanes.
Cette formation n'est identifiable à aucune autre puisqu'elle va au-delà de la simple histoire de l'Église ou du droit des religions. Elle embrasse trois types de relations :

  • celles des institutions ecclésiastiques avec le pouvoir politique,
  • celles des fidèles avec la hiérarchie ecclésiale,
  • celles de l'identité sociale catholique avec l'ordre public laïque.

Un master en formation initiale ou continue

Cette formation intéresse de très larges publics :

  • les étudiants en formation initiale s'y consacrant à titre principal ou parallèlement à une autre formation ;
  • les personnels d'encadrement des diocèses, de l'enseignement catholique, des mouvements et services ;
  • les responsables publics ayant à traiter de questions liées à la religion dans les services de l'État, des collectivités locales ou d'autres administrations ;
  • les personnes confrontées à des enjeux religieux dans tous les secteurs d'activité et, notamment, les médias ;
  • les bénévoles d'associations et les seniors s'intéressant à la place de la religion dans la société.

Un objectif professionnalisant

Le master « Histoire et droit des relations de l'Église et de l'État » (HDR2E) répond aux spécificités suivantes :

  • une formation complète : dans la logique LMD, les master 1 et 2 sont parfaitement intégrés l'un à l'autre ; 
  • une combinaison de plusieurs disciplines (histoire, droit, philosophie et sciences sociales) ;
  • un objectif professionnalisant incarné, notamment, par l'obligation de suivre un stage (ce qui n'exclut cependant pas que certains étudiants rédigent un mémoire de recherche se substituant au rapport de stage, mais non au stage lui-même).

Ce master entend former, en particulier, des personnels nécessaires tant aux administrations et services publics (dont les collectivités territoriales) qu'aux organisations religieuses et profanes catholiques (services diocésains, établissements d'enseignement, associations culturelles et caritatives, médias et agences de communication, etc.).


* Grade reconnu par l'État français en vertu de l'Accord entre le Saint-Siège et la République française.

Un master ouvert aux actifs

Les deux années de master HDR2E sont condensées sur une période de 18 mois : 3 semestres d'enseignement + 1 stage d'une durée minimum de 3 mois.
Calquée sur l'année civile, l'organisation de cette formation est conçue pour en faciliter le suivi en parallèle, soit d'une activité professionnelle, religieuse ou sacerdotale, soit d'une autre formation :

  • les enseignements sont regroupés sur 12 mois ;
  • les enseignements sont dispensés par petites sessions intensives qui ont lieu une ou deux fois par mois.

Les sessions de formation sont de 3 jours (24 h d'enseignement) : en principe, elles sont organisées du mercredi après-midi au samedi matin.
Une partie du stage prévu en master 2 est susceptible d'être anticipée et suivie au cours de la première année. L'activité professionnelle peut remplacer le stage mais ne dispense pas de la rédaction et de la soutenance du rapport.

Des enseignements diversifiés

Le volume horaire global du master HDR2E (hors stage) est d'un peu plus de 360 heures : 70 % de cours magistraux et 30 % de travaux dirigés.
Le corps professoral est composé, d'une part, de professeurs et de maîtres de conférences de l'ICES, des universités publiques ou des Instituts catholiques et, d'autre part, de praticiens (avocats, hauts fonctionnaires, etc.).
La validation du diplôme suppose : la réussite aux examens (écrits, oraux et contrôle continu) ainsi que la rédaction et la soutenance publique d'un rapport de stage (ou d'un mémoire de recherche).
La poursuite des études  peut se faire en doctorat pour ceux des étudiants ayant rédigé et soutenu un mémoire de recherche.

Une formation accessible à de nombreux profils  

L'inscription dans le master HDR2E est subordonnée à :

  • la possession d'un diplôme de licence ou de niveau équivalent dans les disciplines suivantes : théologie, droit canonique, histoire, droit, science politique, sciences économiques, philosophie ou lettres ;
  • un entretien de motivation.

Dans le cas où le candidat ne serait pas titulaire d'une licence dans les disciplines indiquées, son inscription est possible, soit parce qu'il est titulaire d'un master 2 dans une autre matière, soit parce qu'il peut faire valoir ses droits à la VAE (validation des acquis de l'expérience).

Prochaine rentrée : janvier 2018